jeudi 17 février 2011

Einstein et les dyslexiques

Le problème pour les dyslexiques c'est qu'Einstein est devenu une icone, le symbole de l'intelligence et du savoir dans l'inconscient collectif. De plus le fait qu'il ai appartenu à la collectivité juive victime du mépris et de la Shoah a accentué ce phénomène. J'ai pour lui une immense admiration. Je ne connais pas très bien son dossier et encore moins les théories qu'il a développées, néanmoins mon opinion est qu'il a fait preuve d'un immense mérite ainsi que de très grandes qualités. Le fait est qu'aujourd'hui, une personne qui a fait de la recherche fondamentale à de meilleur chance de paraître probante aux yeux du grand public si elle a une abondante chevelure grisonnante, si elle est étourdie et si elle porte des chaussettes dépareillées. Mais aujourd'hui, en plus de fait qu'il n'est pas prouvé qu'Einstein était dyslexique ont peux se demander s'il représente vraiment l'archétype du chercheur, même au sein de la recherche fondamentale. J'en doute fortement aux vue du cursus des chercheurs qu'il m'a été donné de rencontrer ou d'écouter. Combien de dyslexiques ont pu intégrer la communauté de la recherche fondamentale aujourd'hui? Combien de dyslexiques ont fait à notre époque des découvertes importantes dans la recherche fondamentale? Quelle pourcentage significatif représentent-ils? Finalement, doit-on continuer à donner l'exemple d'Einstein aux dyslexiques et si oui, avec quelles précautions? Si vous avez la réponse je vous prie de la poster dans ce Blog. Merci d'avance.
Lien:Einstein_ Dyslexia

Aucun commentaire:

Publier un commentaire