lundi 28 février 2011

Handicap versus don.

Si on me conseille d'occulter ma dyslexie dans mon cv, c'est qu'il est probable que les employeurs préfèreaient éviter d'employer un dyslexique. Ces employeurs reconnaitrons peut-être volontier que la dyslexie est un handicap.
Qu'elle est l'avis de ces mêmes employeurs au sujet d'éventuels dons possédés par les dyslexiques? Qu'en savent-ils?
Lorsqu'on nous parle de tous les illustres dyslexiques on essaye de positiver la dsylexie, on finirait presque par croire que c'est un chance.
J'ai donc 3 principales questions pour lesquel j'aimerais avoir une réponse.

Premier problème:
Certains dyslexiques auraient comme certain autistes des dons particuliers que l'on trouve que dans une partie de leur population. Combien sont-ils? Que peut-on faire pour eux? Ont-ils des débouchés?

Deuxième problème:
Si l'on considère les dyslexiques dans leur totalité ont-ils des dons particuliers dans des proportions plus importante que le reste de la population. Quels sont ces dons? Par exemple on parle parfois de perception dans l'espace avec l'exemple de pilotes de chasse dyslexiques. Ces dons sont ils inventoriés, sont-ils detecté systématiquement, sont-ils nouris, sont-ils utilisés?

Troisième problème:
Serait-il possible que certain dyslexiques aient pu développer certaines aptitudes du fait qu'ils sont obligé d'utiliser des méthodes cognitives différentes? Cela aurait plusieurs implications: d'une part des non dyslexiques pourraient acquérir ces aptitudes si on les entraîne d'une certaine façon. D'autre part si l'on trouve un moyen de faciliter la tâche du dyslexique en supprimant la raison physique du trouble alors les dyslexiques perdraient-ils leur capacité spécifiques?

Finallement:
Je pense que cela serait une grande aide pour tout le monde y compris pour les dyslexiques d'avoir de telles réponses.
Cela réduirait peut-être la part de chance dans le destin des dyslexiques.

12 commentaires:

  1. Bonjour,

    Savez vous que vous êtes un hétérophorique et que TOUS les "dys" ont une hétérophorie ?
    L'hétérophorie c'est une hyper action d'un ou deux des muscles obliques (= muscles des yeux) qui fait un décalage vertical avec rotation d' un oeil puis de l'autre. De là les attitudes penchées et même les scolioses des dys et aussi les migraines ophtalmiques.

    Plus d'infos (à partir du message n°25) :
    http://blog.legardemots.fr/post/2007/06/21/Dyslexie

    A mon très humble avis traiter votre hétérophorie vous apporterait un meilleur confort visuel et une meilleure posture.
    Rassurez vous : ça ne peut pas altérer votre personnalité.

    Bonne lecture.
    :-)

    RépondreSupprimer
  2. Houhouhou Marc !
    Avez vous vérifié la présence d’une hétérophorie (cause de votre dyslexie)?

    Dommage que ce site soit mort.
    :(

    RépondreSupprimer
  3. Non je n'ai pas vérifié une éventuelle hétérophonie.Pas pris le temps.....
    J'ai dit tout ce que j'avais à dire pour le moment. Mais si je retravaille sur ma dyslexie alors le site reprendra vie lorsque j'aurais quelque chose de nouveau à dire me concernant.

    RépondreSupprimer
  4. Ça ne prend que quelques secondes. Tant pis.
    Si un jour vous avez envie de vous y re-intéresser faites signe.
    Ça concerne, aussi, quelques millions de personnes.

    Tenez, un article plus récent avec des commentaires :
    http://www.actukine.com/Dyslexie-et-posture_a3261.html

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour,

    Je suis tombée un peu par hasard sur ce site en voulant en savoir plus sur la dyslexie. Et j'ai trouvé votre article très interressant. Je suis moi même dyslexique et dysorthographique. J'ai toujours vécu cela comme un handicap. J'ai eut beaucoup de difficulés à l'école...
    Avez-vous pu trouver une réponse au 3 questions posée dans l'article? Je ne sais pas si cela peut vous aidée mais un jour j'ai été passée un test pour voir mon niveau. Il y avait un domaine où j'étais à l'avance par rapport aux enfants de mon age, c'était la mémoire.
    Albert einstein était un génie et il était dyslexique. Flaubert était également dyslexique. Nous avons peut-être des dons et nous ne le savons pas...



    RépondreSupprimer
  6. Non je n'ai toujours pas de réponse. Mais je sais qu'il y a un travail de recherche sur les autistes et les dylexiques. Il faudrait les soutenir et apporter des dons car je sais que nous sommes très nombreux (1/10), les autistes sont aussi assez nombreux (1/100). Actuellement je devrais continuer un travail sur moi même et de recherche d'info sur la dyslexie mais j'ai de trop nombreux projets et de trop nombreux problèmes en ce moment.
    Einstein, Flaubert c'est du rêve...c'est toujours le problème du rêve qui compense la triste réalité,car il y a, à mon avis très peux de chance qu'un tel destin arrive à un dyslexique. De plus je n'ai pas trouvé de preuves qu'Enstein était dyslexique. J'ai entendu dire qu'il avait commencé à parler très tard (peut-être une variante de l'autisme).
    Il y a aussi beaucoup de variantes parmis les dyslexiques et seulement certains auraient des dons qui pourraient être valorisées. Moi par exemple j'ai eu de gros problèmes de mémorisation mais un QI de 115. Quelque soit les dons et les rares opportunité qui peuvent forger un tel destin, il vaut mieux aussi avoir une bonne santé.

    RépondreSupprimer
  7. Il ne faut pas non plus tout mélanger... Malheureusement la mode s’est de se focaliser sur les conséquences de la dyslexie au lieu de s’attaquer à la cause. Le dogme c’est orthophonie, orthophonie et orthophonie car la plupart des sites « informatifs » sont tenus par des orthophonistes. C’est dramatique car les ORTHOPHONISTES NE SONT PAS DES MÉDECINS. Ce sont juste des para-médicaux. Ça ne les empêche pas d’avoir des avis sur des questions de médecine !!! Certains pensent soigner les dyslexiques en leur mettant une bouteille en équilibre sur la tête ! Quel archaïsme !!!
    :(
    Au mieux, il font de la compensation, au pire ils traient les parents des dyslexiques.

    RépondreSupprimer
  8. Pour s'attaquer à la cause, je ne vois pas quelle autre solution que de changer le cerveau:
    il semble selon un colloque de spécialistes auquel j'ai assisté à Scaër et aussi selon wikipedia (http://fr.wikipedia.org/wiki/Dyslexie) les dyslexies qui perdurent après un traitement par un psychologue et un orthophoniste ont une origine génétique.

    RépondreSupprimer
  9. Mais la cause c’est l’hétérophorie, un trouble de la vision binoculaire.
    C’est héréditaire. C’est très fréquent mais seulement 30% ont besoin de soins.
    En fait tout dépend des muscles concernés et du degré.
    Si cela vous intéresse vérifiez vous-même. Ça ne prend que quelques secondes.
    100% des dyslexiques sont hétérophoriques. Il n’y a jamais d’exception.

    Le cerveau à une très grande plasticité. Comment voulez vous qu’il se développe normalement si un de ses capteurs (les yeux) ne fonctionne pas normalement?
    En plus, très tôt, près de 80% de nos connaissances viennent des yeux.

    Laissez tomber Wikipedia : pour la dyslexie c’est rempli par des orthophonistes, pas par des médecins. Il tiennent la plupart des sites sur la dyslexie. Vu leur formation ce sont les cousins des psy. Ce serait bien d’arrêter sur les conséquences de l’hétérophorie pour se focaliser sur les soins...

    Re-lisez, à partir du message n°25 :
    http://blog.legardemots.fr/post/2007/06/21/Dyslexie

    Re-lisez les commentaires de cet article :
    http://www.actukine.com/Dyslexie-et-posture_a3261.html

    RépondreSupprimer
  10. Dans mon commentaire précédent mon clavier à fourché.
    J’aurais voulu écrire :
    "Ce serait bien d’arrêter de rester bloqué sur les conséquences de l’hétérophorie, de cesser de confondre conséquences et cause de la dyslexie ».

    J’en profite pour en rajouter une couche...

    Le site d’un opticien qui évoque le lien entre hétérophorie et dyslexie:
    http://p.jean2.pagesperso-orange.fr/Cours/Hetero/c_hetero.htm#T32

    Là, un autre article commenté :
    http://www.carevox.fr/enfants-ados/article/enfants-dyslexiques-enfin-une?id_rubrique=60&forum=article#formulaire_forum

    Infos données sans visée commerciale ou publicitaire.


    Bonnes lectures.
    :-)

    RépondreSupprimer
  11. Voici un peu de lecture sur les dys:
    https://www.facebook.com/tadadi.tadada/posts/1149378935127739

    Petit à petit je modifie cette page…
    Si vous avez des critiques, des questions n’hésitez pas :
    il y a d’autres arguments en réserve.

    RépondreSupprimer
  12. Bonjour,
    Voici des arguments qui complètent mes propos précédents.

    Jusqu'au 09/09/2020, Arte diffuse un documentaire sur Walt DISNEY, qui était DYSLEXIQUE.
    https://www.arte.tv/fr/videos/057380-001-A/walt-disney-1-2/
    Sur plusieurs images vous remarquerez que cet homme avait bien un problème dans l'association binoculaire, tout comme sa mère.

    Un autre dyslexique célèbre avec un trouble de la vision binoculaire évident: Léonard de VINCI.
    Le codex Atlanticus est écrit en miroir.
    https://www.bing.com/images/search?q=codex+atlanticus&qft=+filterui:imagesize-wallpaper&form=IRFLTR&first=1&scenario=ImageBasicHover
    Typique d'un trouble dans l'association binoculaire.

    Ces 2 exemples célèbres sont embêtant pour les personnes qui nient le lien entre la dys et les yeux…

    Mais vous pouvez assez facilement trouver d'autres exemples.
    Bien entendu, plus la dys est sévère et plus c'est facile à repérer.
    Voici 2 autres exemples :

    https://france3-regions.francetvinfo.fr/bourgogne-franche-comte/journee-dys-parcours-du-combattant-familles-1555752.html?fbclid=IwAR18SC4Pg84V6mR1hbOZaH2jkchAENXt2CNCb0q8HXUJU7VvHp5ZyY_PaCo

    https://www.facebook.com/dyspraxieluxembourg/videos/1683447201695309/

    En fait, le problème des dys est au niveau des muscles de leur yeux. Il faut avoir une vision binoculaire mais légèrement mauvaise pour être dys.
    La vision de près nécessite plus de précision binoculaire que pour regarder un paysage.

    Vous pouvez constater que la vision binoculaire va jusqu'à 62° mais que la RECONNAISSANCE DES MOTS nécessite un angle aigu qui n'est que de 10 à 20° (le 0° étant devant le nez).
    Ce schéma peut vous aider à le vérifier:

    https://www.bing.com/images/search?view=detailV2&id=31DE8B243C7DCF12D982BB22A2C6F2CD748FB825&thid=OIP.F7v-En--1OMr6A1lo_ReUAHaFH&exph=396&expw=574&q=limite+champ+de+vision&selectedindex=0&ajaxhist=0&vt=0&eim=0,1,2,6&ccid=F7v%2BEn%2B%2B&simid=608036518235211241&mediaurl=http%3A%2F%2Fwww.unitech-groupe.com%2Fpics%2Fvision_humaine.jpg&sim=11

    Si vos yeux ne fonctionnent pas bien ensemble, cela fausse votre perception de l’espace et nuit à vos acquis puisque, dans nos civilisations occidentales, près de 80% de nos connaissances viennent de nos yeux.
    Comme cela fausse notre perception du monde ce n’est pas étonnant de penser différemment, de réagir différemment.

    C'est évident que la dys a des conséquences neuro et psy mais ce n'est pas un trouble NEURO-visuel car c'est un trouble VISUO-neurologique, ce qui est très différent.

    C'est plus efficace de traiter la CAUSE DE LA DYS que de se contenter de tentatives compensation basées sur les CONSÉQUENCES DE LA DYS.

    Le diagnostic ophtalmologique des dys est le plus intéressant car il peut être fait très tôt. Dès 3 ou 4 ans c'est faisable. Pas besoin d'attendre que l'enfant ce soit bien enfoncé dans la dys.

    Il faut suggérer aux dys de faire traiter leur mauvaise vision binoculaire avec des lunettes équipées de micro-secteurs.

    Des dys qui sortent de la dys il y en a.

    Pas besoin de séances à répétitions, ni de semelles spéciales, ni de coller des machines sur les dents, ni de pupitre. C'est juste de l'ophtalmologie (ou, si vous préférez, de la strabologie ou de l'orthoptie).

    Vivement que cela se répande plus rapidement…
    :O)

    RépondreSupprimer